Aller au contenu
  • Critiques

    Base de données regroupant les critiques.
    poseidon2

    Maidan love T2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Aurelien Ducoudray Dessinateur: Alliel Editeur: Grand Angle Note: 2
    Résumé:

    Février 2014 – À Kiev, les actes de violence se multiplient sur la place du Maïdan. La révolution de la Dignité comme l’ont baptisée les manifestants semble bien partie pour durer... Au cours de ces jours qui feront 82 morts et 622 blessés et entraîneront la crise ukrainienne entre la Russie et le reste de l’Europe, Bogdan tente de retrouver sa petite amie Olena. Seulement Bogdan est « berkhout », un flic antiémeute, et Olena fait partie des manifestants. Une simple histoire d’amour peut-elle résister face à l’ampleur de tels événements…

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue
    Bon sur celui ci on ne va pas y aller par 4 chemins : C'est super décevant. Le premier ne lancait deja pas très bien le diptyque en nous servant une histoire esclave des evenements avec un héros qui ne servait pas à grand chose. Et bien autant vous dire que la suite est du meme accabis. Le héros est toujours aussi passif et il n'ait pas aidé par une narration étrangement mal faite de la part d'Aurelien Ducoudray.

    C'est ce qui est le plus suprenant ici. Aurelien Ducoudray, qui nous a habitué a de très belle histoire dont le meilleur exemple est le camp poutine qui sort en parrallèle de celui ci, nous livre ici une suite de scènettes sans relles lien entre elles et sans jamais impliquer le lecteur. Tout comme le personnage principal, on se promene dans Kiev en regardant ce qu'il se passe, passant d'un endroit à un autre. Ce manque de liant est criant sur la fin avec la gestion complement ratée des "2 filles" . La fin en est d'ailleurs surrealiste....

    Je ne pensais pas dire cela d'un livre de Ducoudray mais ce tome deux (et le dityque) est sauvé par les dessins plus sympa de Alliel..... 
    Ce diptyque resssemble à une commande qui ne plaisait pas au scenariste ou alors par un sujet trop compliqué pour etre traité en deux tomes seulement.

    poseidon2
    Scenariste: Lupano Dessinateur: Moreau Editeur: Delcourt Note: 5
    Résumé:

     Inspiré d'une légende tristement célèbre du nord de l'Angleterre. 
    En pleine guerre napoléonienne, un navire français fait naufrage au large de Hartlepool. Parmi les débris, un seul survivant : un chimpanzé, mascotte de l'équipage portant l'uniforme tricolore. Mais, dans ce petit village d'Angleterre, où personne n'a jamais vu de Français, l'animal correspond assez bien à l'idée qu'on se fait de l'ennemi. Aussitôt, le singe est traîné en justice, accusé d'espionnage...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue
    Wilfried Lupano est un auteur reconnu. Vous le connaissez tous pour ses vieux fourneaux, son loup en Slip ou encore son Traquemage. Que des BD qui ont monté l'humour à la Lupano comme l'un des humours les plus cotés des ces 5 dernières années. 
     
    Mais si on remonte un peu en arrière, on reussi à remonter à l'album qui a progeté monsieur Lupano sur le devant de la scène. Et cet album c'est bien pour moi le Singe de Hartepool.  
     
    Nommé à Angloueme en 2013, ce fameux Singe a en effet montré aux yeux du grand public l'humour aussi fin que cynique de monsieur Lupano. Car dans le singe de Hartepool on retrouve tout ce qui lui a réussi plus tard : Des personnages aussi bêtes que crédibles et surtout des dialogues diaboliques qui reussissent à ne pas masquer la morale d'une bien triste histoire. Une histoire (tres probablement) vraie d'ailleurs.
     
    Car plus que dans ses albums suivants, le singe de Hartepool est une histoire drole mais au final bien triste pour ce singe qui n'avait rien demandé. Entre rire aux larmes et tristesse de la bêtise humaine, Lupano nous transporte, durant cette courte lecture, à une époque ou la bestise ne choquait personne.
     
    Une pépite d'humour, basée sur une legende réelle au point que les habitants de Hartpool soient surnommés les Monkey Hanger, qui faut definitivement avoir dans sa bibliothèque. 

    poseidon2
    Scenariste: Fromental Dessinateur: Berthet Editeur: Dargaud Note: 4.5
    Résumé:

    Auteur de romans policiers, François Combe se rend en compagnie de Kay, sa secrétaire, au Cielito Lindo, établissement des quartiers chauds de Nogales, la ville frontière entre le Mexique et les USA, afin de s'y « documenter » auprès de Raquel, une jeune prostituée. Ils tombent sur Jed Peterson, un ami du romancier, qui se montre très intéressé par la jeune fille. La même nuit, cette dernière est sauvagement assassinée. Qui a tué ? François Combe, qui fait profession du meurtre et des meurtriers ? Jed Peterson, le dernier à avoir été en contact avec la victime ? Les voilà tous deux dans le collimateur de la police, en tête des suspects. Fasciné tant par le crime que par la misère, le romancier charge Estrellita, la petite servante mexicaine de la famille, de devenir ses yeux et ses oreilles au coeur des quartiers pauvres. Quand une deuxième prostituée est retrouvée massacrée à coups de poignard dans le désert, l'étau se resserre sur Jed, que tout désigne comme le coupable idéal. Qu'à cela ne tienne, François Combe prouvera l'innocence de son ami : il s'enfonce accompagné d'Estrellita dans l'enfer des bas-fonds mexicains à la recherche de la vérité. Les murs entre richesse et pauvreté sont faits pour être franchis. Mais l'herbe est toujours plus rouge de l'autre côté de la frontière... Librement inspiré du séjour que l'écrivain Georges Simenon effectua en 1948 dans la Santa Cruz Valley, terrain de jeu des riches et des puissants, ce thriller reflète avec brio l'atmosphère tendue et inégalitaire qui y régnait.

    Autres informations: Un très bon polar
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue
    Décidément le style Berthet s'adapte bien au polar. Apres l'art de Mourir et Motorcity, le voici revenu, sous la houlette de Fromental cette fois ci, sur un polar impliquant jolies filles et policier. Cette fois la donne change avec comme personnage principale un écrivain.

    Comme souvent avec les polars de Berthet et ses scénaristes, on a ici encore une ambiance années 60 très prenante et très lourde. Ce qui se démarque encore une fois ici, c'est que les traits de Berthet, calmes et lisses, permettent à Fromental de nous livrer un récit dur et violent sans que cela choque. A contrario des séries policières du moment, on a ici un scénario sombre mais qui ne cherche pas à plaire par des images racoleuses ou violentes.

    On se retrouve donc avec une intrigue qui prend le dessus et nous plonge dans un polar à l'ancienne qui ravira les lecteurs de plus de 30 ans et les fans de polar. Mais ne plaira pas forcement au fan de séries policières américaines.

    poseidon2

    Imperium Circus T1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Robin Dall Armellina Dessinateur: Codaleia / Alexandre Desmassias Editeur: Kurokawa Note: 4
    Résumé:

    Rejoignez les artistes dans l'arène ! Le Cirque du Chapelier. Léo ne rêve que d'une seule chose : monter son propre cirque avec son ami Nathaniel. Pour cela, il doit tout d'abord se libérer du contrat qui le lie au Cirque du Chapelier. L'opportunité se présente lorsque la Commission décide d'organiser un Underground Circus entre le Cirque du Chapelier et celui du Marquis Bleu. Sombre, violent... Léo va apprendre à ses dépens que le monde du cirque est impitoyable...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue
    Nouvelle série pour Kurokawa avec un manga "à l’européenne" qui se démarque par son thème vraiment original : le cirque. Plus que le cirque c'est la façon donc celui-ci règles le monde qui est intéressant. Nos auteurs sont partit du principe que les numéros de cirques était beau parce que ces artistes pouvait utiliser une puissance extérieur que le commun des mortel ne peut pas voir.

    Cela transforme les artistes en star/puissant et le cirque en arène de combat ou se règlent les grands dilemmes.

    Comme beaucoup de mangas européens, ce Imperium Circus a de très bonnes idées qui rendent la lecture intéressante.... mais un graphisme encore super hésitant par rapport au standard japonais actuels. Attention tout de même : je trouve la couverture passablement ratée. L’intérieur est mieux même si les mouvements et les périodes de transitions mériteraient plus d'attention et de légèreté dans le trait.

    On se retrouve donc comme souvent avec une bonne histoire par forcement suffisamment portée par le dessin. Mais je vous encourage à essayer ce titre pour permettre aux auteurs de progresser et de nous livrer une suite de série encore plus aboutie.

    poseidon2

    Shaman King Flowers

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Hiroyuki Takei Dessinateur: Hiroyuki Takei Editeur: Kana Note: 3
    Résumé:

    Alors que rien ne devait se passer durant les 500 ans suivants le dernier Shaman Fight, auquel Yoh et ses amis ont participé, un désaccord entre les dieux déclenche un nouvel affrontement entre les shamans à l’issue duquel la forme de ce monde risque de changer. Hana, le fils de Yoh et Anna, est choisi pour devenir le leader de la « Team Hao », l’équipe représentant le dieu Hao en ce bas-monde. Mais avant même d’entrer dans le tournoi, il devra surmonter une épreuve inattendue et beaucoup plus périlleuse qu’il n’y paraît…

    Autres informations: Ca fait un peu doublon
    Type: Manga L'acheter sur BD fugue
    Alors non nous ne revez pas et ce n'est PAS la suite de l'édition Star de Shaman King. Il s'agit bien du premier tome d'une toute nouvelle série qui profite de la parution de l’intégrale (ou est-ce l'inverse) pour tenter de se frayer un chemin au travers des sorties de mangas. Et pour tout vous dire.... je trouve que ce manga fait vraiment doublon avec son illustre père.

    Franchement c'est un copié collé.... les personnages sont certes différents mais l'histoire suis globalement la même ligne sur ce premier que sur le premier tome de Shaman King. Ce qui est étrange c'est que s’il était sorti AVANT la parution de la Star Edition de Shaman King on n’aurait peut-être pas eu cette sensation. Ici en l'état des choses je ne saurais que vous conseiller d'investir dans la Star Edition. On sait que c'est finit et on sait tout le bien que le monde du manga pense de la série.

    Moins de risque. Pour nos jeunes pousses de Flowers... attendons de voir si ça se sépare du copié coller.

    poseidon2

    Catwoman Under The Moon

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Lauren Myracle Dessinateur: Isaac Goodhart Editeur: Urban Comics Note: 4.5
    Résumé:

    Si la vie a appris une chose à Selina, c’est qu’elle est bien plus forte qu’elle ne le pensait. Pendant près de quinze ans, elle a dû faire avec les choix amoureux de sa mère, tous plus désastreux les uns que les autres. Mais Dernell, le dernier beau-père en date, tient vraiment la palme d’or : violent, misogyne, porté sur la bouteille… Impossible pour elle de rester une seconde de plus sous le même toit que cet homme. Selina découvre cependant que vivre dans la rue est loin d’être plus facile. Entre bonnes et mauvaises rencontres, la jeune femme devra faire des choix, car si le confort est parfois tentant, est-elle vraiment prête à tout pour l’obtenir ? Faire partie d’un groupe implique-t-il nécessairement de perdre son indépendance ? Selina Kyle trouvera peut-être comment survivre au quotidien, mais trouvera-t-elle comment devenir quelqu’un de bien ?

    Autres informations: Superbe lancement de série
    Type: Comic L'acheter sur BD fugue
    Premier tome que j'ai eu le plaisir de lire de la nouvelle collection Urban Link et... et bien à mon humble avis le meilleure de la collection pour l'instant. Graphiquement c'est déjà très bon avec un choix de colorie très sympa et bien adapté à un personnage qui évolue dans l'ombre.

    Mais c'est le scénario qui est le plus marquant. En effet je trouve que Lauren Myracle a réussi a vraiment bien synthétiser l’essence même du personnage de Catwoman. Entre femme forte, grand cœur et caractère rebelle, cette Selina Kyle adolescence présente bien toutes les caractéristiques de la Catwoman actuelle.

    La révision du passé est elle même bien adapté au personnage. Quoi de mieux qu'une enfance difficile et une entrée dans l'age adulte trop rapide pour notre héroïne ambivalente ?
    La cerise sur le gâteau de ce "Catwoman, under the moon" est pour moi le lien qui est d'ores et déjà mis sur la relation entre Bruce et Selina. Un lien qui rapproche notre personnage de sa version adulte sans pour autant aller trop loin.

    Une juste mesure scénaristique qui fait de ce "roman graphique" une vraie réussite qui ravira les fans de Catwoman mais offrira aussi une porte d'entrée au personnage pour ceux qui n'aiment pas trop les super héros.

    poseidon2

    Samourai 8

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Masashi Kishimoto Dessinateur: Akira Okubo Editeur: Kana Note: 4.5
    Résumé:

    Alors que Hachimaru a commencé son entraînement de samouraï auprès de Daruma, il reçoit la visite d'An, sa princesse du destin. Croyant que cela va immédiatement le rendre plus fort, Hachimaru se réjouit naïvement, mais le couple semble avoir du mal à bien s'entendre !! Pour couronner le tout, ils sont assaillis par un nouvel ennemi redoutable qui en a après Hachimaru !! Face à un tel adversaire, Hachimaru va prendre cruellement conscience de son destin...
     

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue
    Il n'y a pas à dire, certain ont du talent. C'est le cas de Masashi Kishimoto. Il a le talent du shonen : Poursuivre après Naruto et sa réussite planétaire n'était pas chose aisé. Et bien Masashi Kishimoto nous montre dans ce tome 3 qu'il a réussi. Si les deux premier tomes étaient avant tout introductifs, ce tome trois nous donne la ligne directrice de la série et elle part dans le bon sens. Alors certes on reste dans du shonen classique mais du shonen bien fait.

    Par bien fait j'entends une progression logique du héros et un apprentissage qui apprends autant au héro qu'aux lecteurs. Car on en apprend beaucoup sur les samouraïs, l'importance de la princesse et sur l'univers qui entoure notre héros jusqu'alors cantonné à sa petite planète. Un tome qui en dit beaucoup tout en faisant bien avancer l'histoire c'est la marque d'u auteur qui maîtrise le manga.

    Vivement le prochain tome.

    poseidon2

    Girl Power

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Francesca Ruggiero Dessinateur: Eleonora Antonioni Editeur: Dargaud Note: 4
    Résumé:

    Un roman graphique sur le passage à l’âge adulte dans les nineties. Giulia, Anna et Clarice tiennent chacune un journal intime. Leurs regards et leurs réflexions tournent autour de la fête donnée par Federica, la fille la plus populaire du collège, une peste qui joue volontiers les cheftaines tyranniques et autour de qui s’agite une cour de filles et de garçons… Recherche identitaire, découverte des sentiments et de la sexualité, passage à l’âge adulte sont quelques-unes des thématiques du livre. Avec des patchworks de paroles de chansons gribouillées, de cœurs et de stickers, ce roman graphique reprend souvent dans sa forme les journaux intimes et les agendas des adolescents : les textes sont souvent dessinés en lettres bulles et l’ensemble suggère un dessin faussement naïf réalisé au Bic quatre couleurs….

    Autres informations: Pour fille de 14 ans et plus
    Type: Comic L'acheter sur BD fugue
    Quand j'ai ouvert cet album, je me suis dit : Tiens je pense que je pourrais faire lire ça à ma fille en début d'adolescence. Et bien... non  Non car cette BD n'est pas à mettre entre toutes les mains non plus de par son traitement quasi adulte de la condition d'ado. Un traitement qui rend cette BDs à destination de jeunes femmes plus que des ados. En effet ce roman graphique traite de tous les problèmes des jeunes lycéennes : De l'amour, au regard des autres en passant par la découverte des relations intimes, avec soi-même ou un autre.

    D'un point de vue graphique, le style journal intime tracé au styla rend vraiment bien et nous plonge directement dans l'ambiance souhaitée par Francesca Ruggiero. Cela donne une BD bien faite qui nous plonge bien dans les problématiques des jeunes filles des années 90....Sont-elles vraiment différentes des jeunes filles d’aujourd’hui ? Telle est la question 
     

    poseidon2
    Scenariste: Ron Marz Dessinateur: Ron Marz Editeur: Urban Comics Note: 2.5
    Résumé:

    La destruction de sa ville, Coast City, par Mongul le rend amer et déprimé. Petit à petit, Hal se laisse corrompre et décide d'accumuler les anneaux de puissance de ses équipiers afin de réécrire l'Histoire en tant que Parallax ! Le dernier des Gardiens, Ganthet, n'aura d'autre solution que de livrer le seul anneau restant à un jeune illustrateur terrien : Kyle Rayner. Contenu vo : Green Lantern #48-55, #0, #78.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue
    Eux dites les enfants.... il n'en manquerait pas un bout ? Genre : Zero Hours ????
    Car la sincèrement... c'est bizarre.... vraiment bizarre. Car cet album est super frustrant comme cela. ON a la chute de Hal, la naissance de Kyle.... et pas son ascension, pas sa participation à l'une des plus grosses crises de l'univers DC et on finit avec.... la fin des deux personnages....

    C'est un peu comme si on regardait le seigneur des anneaux mais quon navait pas l'épisode 2. Juste le 1 et le 3.....

    Ce nest pas illisible, c'est juste super frustrant. Et c'est dommage car le personnage de Kyle Rayner est intéressant comme l'a pu le prouver Tom King dans son magnifique Omega Men.
    Bref une lecture vraiment frustrante qui nécessite d'avoir sous le coude Zero Hours pour bien comprendre.

    poseidon2

    Slam dunk t9-10

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Takehiko Inoue Dessinateur: Takehiko Inoue Editeur: Kana Note: 4
    Résumé:

    Voici enfin de retour, dans une toute nouvelle édition, les aventures de Sakuragi qui se lance dans le basket-ball ! Même si au départ, il le fait pour épater la belle Haruko, il va se prendre au jeu et découvrir que se dépasser est la plus belle des motivations ! Slam dunk est devenue la référence ultime du manga de basket-ball pour ne pas dire la référence du manga de sport ! Parfait mélange d'action, d'humour, de romance, de rivalités dans un contexte sportif, jamais lourd, le tout servi par un dessin sublime de Takehiko Inoue. Cette édition en 20 volumes bénéficie de toutes nouvelles jaquettes dessinées spécialement par l'auteur.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue
    Suite et fin de la confrontation de notre équipe avec LA meilleure équipe de la région. Avec cette fin de tournoi, ces deux tomes montrent qu'ils ont encore une fois marqué d'une pierre blanche les mangas de sport avec l'introduction de la fameuse défaite qui fait grandir. Je ne vous dirais pas à quelle niveau elle se situe pour ne trop rien vous dire mais c'est devenu un incontournable des mangas de sport : après la progression en flèche vient forcement la première défaite.

    La défaite qui fait mal, qui vous remet en question mais la défaite qui vous fait progresser si vous réussissez à vous relever. Une belle illustration du sport qui nous permet aussi de nous débarrasser de l'affreuse coupe de Sakuragi et passer toute l'équipe dans mode de véritable équipe de basket qui voit haut et loin.

    Deux tomes qui sont donc le tournant de la série... tournant qu'ont suivi toutes les séries de mangas de sport suivantes
     

    Admin1001BD

    Camp Poutine t2/2

    Par Admin1001BD, dans Critiques

    Scenariste: Aurelien Ducoudray Dessinateur: Anlor Editeur: Grand Angle Note: 4
    Résumé:

    Chaque été, des enfants de toute la Russie viennent en séjour au camp Poutine. Au programme, vie en groupe et activités militaires, dans le seul but de les entraîner à devenir de vrais défenseurs de la grande Russie contre ses ennemis de toutes parts : Européens, Tchétchènes, Ukrainiens, mais surtout les armées de Daesh. Pour Katyusha, jeune fille un peu secrète, c’est le deuxième passage par le camp. Elle compte bien de nouveau gagner toutes les épreuves du concours pour remporter la rencontre en tête à tête avec Vladimir Poutine.

    Type: BD Euro L'acheter sur BD fugue
    Deuxième tome de du diptyque de Aurelien Ducoudray sur notre camp russe et surtout sur la décadence d'une partie rurale de la russie ou tout mensonge est bon pour pouvoir gagner sa croute.
    Mais sur ce tome ci, plus que le camp poutine lui même, on s’intéresse vraiment au personnage de Katyusha e à son passé. On découvre en enfin pourquoi elle veut tant que ca rencontrer Vladimir Poutine mais on découvre aussi que sous sa façade de forte jeune fille c'est une enfant comme les autres.

    C'est le point vraiment intéressant de ce tome deux : on s’intéresse enfin aux relations entre les enfants et, tout en avançant sur notre cap Poutine, on voit leurs véritables caractères ressortir.
    Un très bon second tome qui est, il faut le reconnaître, bien aidé par Anlor qui nous livre un remarquable travail graphique.... presque mieux que sur le tome 1 !

    Admin1001BD

    Black badge

    Par Admin1001BD, dans Critiques

    Scenariste: Matt Kindt Dessinateur: Tyler Jenkins Editeur: Futuropolis Note: 5
    Résumé:

    De toutes les organisations scouts, les Black Badges sont l'élite ; les meilleurs parmi les meilleurs. Les Black Badges sont une branche très secrète de scouts, chargée de missions secrètes qu'aucun adulte ne pourrait entreprendre. Mais en définitive, les petits gars en vert toujours prêts (selon la légende) savent peu de choses les uns des autres, et encore moins des autres organisations. Au sein de celles-ci, se cacherait un groupuscule utilisé par le gouvernement pour effectuer des opérations paramilitaires secrètes. En Corée du Nord, comme en Sibérie, qui se méfierait d'une bande d'ados étrangers en short ? Pourtant, au cours de l'une de ses missions, l'escouade des Black Badge devra choisir entre accomplir leur objectif ou secourir l'un de leurs camarades présumé mort des années auparavant. Les Black Badge sont une troupe de scouts d'élite. Ils sont chargés de missions que les adultes ne peuvent entreprendre. Une équipe d'espions digne de Mission impossible en culottes courtes. Mais il faut se méfier des apparences, le bien et le mal ne sont pas toujours là où l'on s'y attend... Après la série à succès GrassKings, Matt Kindt et Tyler Jenkins reviennent avec un roman graphique de 300 pages émouvant, drôle ou... horrible, parfois sur la même page.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue
    Si comme moi vous etes fan de Matt Kindt, et bien jetez vous directement et le plus rapidement possible sur ce Black Badge. Le duo aux commandes de de GrassKings nous revient avec un énorme one shot et thriller d'espionnage sublime. L'idée de base est deja aussi osé que bien pensée : et si les scouts du monde étaient bien plus que de simple "campeurs à tendance Mac Gyver" ? Et si sous la bonhomie d'un groupe d'enfant, Matt Kindt voit lui de potentiels espions et agents de terrain capable, plus que des adultes, de passer inaperçu et de réaliser des actes de "protections de la nations".

    Et comme dans toute bonne histoire d'espionnage, comment savoir qui est le bon et qui est le mauvais espion, au milieu de menteurs professionnels ?

    Entre des personnages bien travaillés, un graphisme toujours au top et une histoires surprenante du début à la fin, ce Black Badge se révèle un must have complètement imprévu.
    Et donc une excellente et magnifique surprise 

×
×
  • Créer...